Actuellement les axes de recherche de la Chaire sont : 

- Conception de l’outillage d'attaque nanostructuré et de la technologie du forage des puits à des fins différents (Responsable — Trietiak A. Y., Chef de la Chaire, Docteur d’État ès Sciences Techniques, Professeur)

- Mise au point des fondamentaux théoriques de la technologie respectant l'environnement du forage des puits lors de la recherche, l’exploration et l’exploitation de gisements des minéraux utiles (Responsable — Trietiak A. Y., Chef de la Chaire, Docteur d’État ès Sciences Techniques, Professeur)

- Conception de la technologie performante pour augmenter la récupération pétrolière et gazière de nappes (Responsable — Trietiak A. Y., Chef de la Chaire, Docteur d’État ès Sciences Techniques, Professeur)

- Étude et conception des formulations de boues pour forer et frapper des formations productives aux gisements pétroliers et gaziers (Responsable — Trietiak A. Y., Chef de la Chaire, Docteur d’État ès Sciences Techniques, Professeur)

- Études pour la conception de l’outillage performant et fiable de machines minières et d’appareils de forage (Responsable — Sissoev N. I., Docteur d’État ès Sciences Techniques, Professeur)

- Diagnostic technique, contrôle non destructif et surveillance des machines et équipements miniers et d’industrie pétrolière et gazière (Responsable — Sissoev N. I., Docteur d’État ès Sciences Techniques, Professeur)

Sur la base des résultats de recherches scientifiques, ont été soutenues les 3 thèses de doctorat d’État (Fomenko N. E., Tourok Y. V., Moleyev M. D.) et les 11 thèses de doctorat (Sidorenko P. F., Petrenko V. V., Kovaleko A. S., Mirniy S. G., Ribaltchenko Y. M., Asseyeva A. E., Gaponov D. A., Trietiak A. A., Yerchov N. A., Gignko D. A., Sissoeva I. N.). Actuellement, les 4 doctorants sont en train de préparer leurs thèses de doctorat à la soutenance et les 2 Docteurs ès Sciences Techniques sont en train de préparer leurs thèses de doctorat d’État. À la Chaire il y a la formation Master, le doctorat et le post-doctorat.

Pour les 5 dernières années, ont été publiés : les 10 monographies, y compris les 5 portant la griffe du Ministère de l'Éducation et de la Science de la Fédération de Russie, plus de 100 articles dans les revues russes et internationales. Les employés de la Chaire ont plus de 60 inventions et brevets scientifiques.

Dans le processus d’études on utilise les bancs d’essai et les appareils scientifiques : le banc d’essai pour étudier le processus de forage ; les bancs d’essai pour éprouver la résistance et la tenue à l'usure des outils coupants de machines minières ; les bancs d’essai des propriétés mécaniques de roches ; l’appareillage pour le diagnostic vibroacoustique. Ces dernières années, ont été mis au point et mis en œuvre dans le processus d’études les logiciels suivants : « Évaluation de l’efficacité de fonctionnement et de la fiabilité d’outils coupants de machines minières », « Optimisation des caractéristiques d’outillage de travail de machines minières », « Évaluation de l'état technique des machines fixes par le niveau vibratoire et le spectre vibratoire » et d’autres.

Les recherches scientifiques sont applicables, et les conceptions sont mis en œuvre dans l’industrie. Le taillant РП-42 est produit en série par l’Usine de constructions mécaniques de Krasnyï Loutch, l’outil coupant РО-100 - par la société « Pigma » à Moscou et d’autre. Le système informatique de diagnostic des sous-ensembles d’installation d'extraction de mine fonctionne à la mine « Oboukhovskaya ». Ont été mis au point et sont produits les couronnes et les trépans équipés par les plaquettes carbure-diamant.

À la Chaire il y a deux salles informatiques pour les étudiants en Licence, en Spécialiste, en Master et les doctorants.

En 2016, dans la cadre du concours du programme ERASMUS+, la Faculté « Géologie, Génie des mines et Génie pétrolier et gazier » dans le consortium, dont notre Université fait partie, a retenu l’offre pour réaliser le projet « Modernisation de la formation en Géologie dans les Universités de Russie et de Viêt Nam ».

Le consortium comprend les 9 établissements d’enseignement supérieur :

 UE :

  1. École des mines de Freiberg (Allemagne)
  2. Université de Turin (Italie)
  3. Université des Mines de Leoben (Autriche)

Russie :

  1. Université Polytechnique d'État du Sud de la Russie M. I. Platov
  2. Université des Mines de l'Oural
  3. Institut des Mines et de la Métallurgie du Caucase du Nord
  4. Université Nationale Scientifique Technologique de Moscou « MISiS »

Viêt Nam :

  1. Académie des Sciences et des Technologies du Viêt Nam
  2. Université des Mines et de la Géologie de Hanoï

Le coordinateur du projet est l’ancien partenaire de l’UPESR — l’École des mines de Freiberg (Allemagne).

Les objectifs principaux du programme Erasmus + sont : améliorer la qualité de la formation, développer les mobilités académiques et les relations culturelles. En 2016, il y avait les 736 demandes à travers le monde pour le concours, les 147 ont été sélectionnées pour le financement.

La durée du projet est 3 ans (2016 – 2018). Dans le cadre de ce projet : seront mis au point les programmes de Master pour les orientations qui conforment aux normes européennes ; les enseignants de l’UPESR participeront aux ateliers de formation dans les meilleures universités européennes : sera organisé le camp hivernal pour les jeunes, où les enseignants de l’Europe, la Chine et le Viêt Nam feront des cours, seront également organisées les tables rondes avec les représentants des pays participants et beaucoup d’autres.

En 2017, le travail sur le projet a été terminé à l’École des mines de Freiberg (Allemagne), où la délégation de l’UPERS a activement participé. Dans le cadre du Séminaire méthodique, on a activement discuté le calendrier d’activités selon le calendrier de projet, la coordination des dates des rencontres, en tenant compte la spécificité de la formation et les particularités nationales, mais également la répartition des responsabilités entre les participants. Ont été également abordés la structure et le contenu du plan d’études de Master « Géologie du pétrole et du gaz », qu’il faut, d'une part, adapter aux systèmes d'enseignement supérieur des pays participants du projet, et d’autre part — mettre au point conformément à la Stratégie de Lisbonne et au Processus de Bologne. Durant le visite à Freiberg, la délégation de l’UPERS s'est familiarisée avec les bâtiments d'enseignement, les centres de loisirs publics d’étudiants, mais aussi avec les collections uniques de minéraux de différents pays au Musée minéralogique de l’École.